Aujourd’hui on parle des Argentistes avec un grand A ! Un article facile vous me direz… Oui bon c’est pas faux mais faut bien pondre du contenu. Donc l’idée du jour et d’une part vous faire découvrir des photographes talentueux et qui sait peut-être vous donner envie de les suivre. Et de l’autre vous montrer que la photographie argentique peut aussi vous surprendre, afin pour vous faire un peu plus pencher vers le côté obscur de la photo.

Bien entendu je ne connais pas tous le monde, je partage juste ceux que je suis sur le web. Si le courage est présent je ferais plusieurs articles sur le sujet.

Photographe argentique

Avant de commencer.

Le petit article fait parti d’une série sur le thème. Si vous voulez en voir plus vous pouvez découvrir cela via les liens suivants:

La Fille Renne

Aller on commence fort avec la Fille Renne. Derrière le pseudo se cache une photographe au visage multiple, de la lomography à l’instantané son périmètre de connaissance est large, bien plus que votre serviteur. Mélangeant dans son univers des portraits parfois plus olé olé (putain je suis vieux pour dire ça), des moments de vie, de la cameraporn, mais aussi pour mon plus grand bonheur de la multi-exposition, la dame offre selon moi une vision intimiste et délicate de ce qui l’entoure.

En plus de cela l’artiste est activiste car testant régulièrement sur son blog des appareils photos et pellicules que vous pouvez découvrir à l’adresse suivante: lafillerenne.fr

Il y a beaucoup à dire et beaucoup à voir donc vous pouvez la suivre sur les réseaux:

Denis Peaudeau

On enchaine avec Denis peaudeau un portraitiste qui lui tire plus son jeu vers la photographie instantané sous tous les formats (sans pour autant oublier le reste). Le Rennais joue beaucoup avec le contraste, les matières, les textures dans ces compositions pour mettre plus en avant ces modèles. L’urbex semble être un terrain privilégié du monsieur tant il y a des portraits dans des endroits détruits par l’homme ou par le temps. Une vision globale que je trouve parfois apocalyptique, comme si le sujet était la dernière personne sur terre, mais c’est que mon avis, chacun y voit ce qui lui plait.

En bref une approche percutante que je vous invite à voir via les réseaux sociaux:

Jérémie Mazenq

Jérémie Mazenq est ce qu’on qualifie d’argentiste quand il le peut et numériste quand il le faut. Le monsieur propose 2 univers, un commercial en numérique pour correspondre à la demande et un personnel ou le format médium et le Polaroid sont les maitres. Habillé ou Déshabillé les femmes qui passent devant son objectif montre un penchant sexy, sensuel sans atteindre l’obscénité. Je sais que le terme peut paraitre étrange mais je trouve son travail “propre”, c’est-à-dire minimaliste et efficace.

Pour en voir plus direction son réseau:

Louis Dazy

Si vous êtes un peu sensible au sujet le prochain participant est pas un inconnu, Louis Dazy est un argentiste reconnu comme portraitiste ascendant multi-exposition (oui je viens de l’inventer). Sa ligne directrice est fixe et nous présente des portraits mélangés à son contexte ou le grain, les couleurs et en majorité les néons de la ville viennent s’ajouter pour un résultat efficace. Si on insiste en parcourant son travail on finit par se demander si on vie sur la même planète tant la vision est très cinématographique. Et pour une raison qui m’échappe j’en viens à penser au visuel du film Lost in translation.

Bref toi voir, toi cliquer:

Pascal Reydet

Pascal Reydet nous emmène dans un univers singulier ou le minimalisme et le détail et le maitre de sa pensée. De l’humain à son environnement l’argentiste nous trimballe sans une thématique précise au gré de son passage dans une démarche inspiré, limite poétique. Lorsque j’observe son compte Insta, j’en viens à comprendre une chose: Il n’y a pas de mauvais sujet ! Je le dis car moi même j’ai tendance à trop hésiter avant de déclencher, me disant que cela ne trouvera pas un public.

Si vous êtes intrigué, direction sa page Instagram:

Côme Saury

Direction Bordeaux à la rencontre de Côme Saury qui nous partage son compte entre les portraits, les instants de la vie et ces voyages. Le genre de compte dépaysant, surtout si on vie chez mémé dans le Périgord (dsl il fallait que je le sorte). Un univers finalement proche d’une génération entière ou le besoin de vibrer en bougeant (et en le partageant via nos vieux boitiers symbole d’un mode de vie plus simple) est important.

Direction son compte pour en découvrir plus:

Clémence Wiart

Pour faire écho au compte précédent et sur le principe du voyage, on enchaine avec Clémence Wiart, une Parisienne qui quitte aisément la Capitale pour partir en exploration…Et c’est tant mieux car elle se permet d’être un peu une ambassadrice, permettant de nous partager un autre mode de vie intriguant et distrayant lorsqu’elle quitte nos frontières. Et puis soyons honnête montrer autre chose que son salon c’est vendeur :).

Pour en voir plus c’est par ici qu’il faut aller:

Julien Baguette

Direction la vie de Julien Baguette qui au gré de ces journées nous partage son quotidien et sa passion pour la photographie argentique. Un compte purement monochrome ou l’on découvre la vie à travers les quartiers de Paris. Des portraits de la rue, de l’urbanisme, des moments forts qui se regroupe dans une image vibrante et intense de la Capitale made in France. Pas grand chose à rajouter c’est pour moi un profil qui mérite le détour car dans la tradition de cette vision moderne que l’on a d’une ville riche en intérêt qu’est l’ex Lutèce. En conclusion le type de portfolio à regarder avec le casque sur les oreilles…Et par pitié sans chanson d’un “chanteur” auto-tuné.

En voir plus ? Instagram est la !

Floyd Renton

Direction Marseille pour vous parler musique et plus précisément d’un photographe de concerts. Un genre peu exploiter dans l’article qui pourtant est à l’origine de photos mythiques des classiques du rock ( ex: Hendrix, Rolling Stones etc). Mais le loustique ne se limite pas à cela bien entendu comme pour les autres argentistes de l’article Floyd nous partage des instants de la vie, des portraits dont certains pourrait figurer sur la jaquette d’un cd.

Pour précision si vous voulez voir uniquement les photos des concerts ou il était présent il y a un tumblr spécifique ici: http://floyd-renton-concert.tumblr.com/

Pour le retrouver suivez les liens:

Alex de Venderets

On termine notre tour d’horizon avec un portraitiste dont les réalisations sentent bon le monochrome. Malgré des séances ou le numérique est encore présent (j’hésite à le pardonner) Alex de Venderets nous montre un portfolio cohérent ou les gentes dames jouent dans le classicisme le plus absolu avec des regards perçants et des poses solennelles. Un monde qui rappel forcément un peu les photographies des stars à une époque ou le noir & blanc était roi.

Le suivre sur les réseaux sociaux:

Crédit photo à la une Jcomp pour Freepik