Nous commençons cette année 2019 doucement avec des nouvelles annonces qui ne sont pas toutes bonnes concernant Lomography. Kodak dans son coin continue sa reconquête de l’argentique avec des annonces du côté des films mais aussi des appareils. On terminera avec Ilford qui cherche à attirer l’argenteux venant d’acquérir sa première caméra.

Lomography annonce la fermeture de sa boutique Parisienne.

lomography ferme sa boutique Parisienne

Autant arracher le pansement immédiatement en débutant par la mauvaise nouvelle du mois. Lomography acteur majeur de la photo argentique annonce la fermeture de sa boutique Parisienne. Non pas que l’argentique ne génère pas assez de CA, il s’agit simplement d’un changement de stratégie. Cela reste dommage de perte une “ambassade” en France mais on peut se rassurer car l’équipe Française est toujours de la partie. Vous aurez donc toujours des nouvelles dans la langue de Molière via les réseaux sociaux et leur site web.

Lomography, toujours, continue de nous faire revivre le cinéma Allemand avec la nouvelle Potsdam Kino Film 100 !

Lomography annonce la Lomo Potsdam kino film 100

En dehors de la fermeture de la boutique, Lomo poursuit son offensive made in Germany. Après avoir lancé la “Berlin 400 Kino Film” en novembre, voila qu’ils proposent une alternative avec une valeur moindre de 100 ASA. La Potsdam Kino Film 100 continue de véhiculer l’esprit du cinéma Allemand des années 60.

Lomography annonce la Lomo Potsdam kino film 100
Lomography annonce la Lomo Potsdam kino film 100

Toujours en 35 mm et 36 poses, la pellicule est disponible uniquement en pré-commande sur le site de la marque. Le délai de livraison est estimé à Mai 2019, il faudra faire donc preuve d’un peu de patience. Même si ce n’est pas précisé il faut vous attendre à un stock limité comme pour son ainé en 400, soyez donc pas trop long dans la décision ;).

Kodak présente le “Smile Classic Instant Print” ainsi que le “Smile Instant Print”.

C’est durant la dernier CES que Kodak est passé à l’offensive en annonçant non pas 1 mais 2 caméras.

Le 1er, le Kodak Smile Classic se veut volontairement inspiré dans son design par les Polaroid Portra/Spectra. Ce dernier laisse d’ailleurs penser qu’on peut le replier comme c’était le cas avant, mais en réalité il en est rien. Seul le viseur se rétracte pour le protéger durant le transport.

Histoire de ne pas changer une équipe qui gagne (on va dire), le capteur est toujours celui d’un smartphone, ici à 16 mégapixels. Ce dernier est rattaché à une imprimante Zink. Seule vraie force et réelle nouveauté dans notre annonce, la présence d’un nouveau format plus large pour l’impression de 8,9 x 10,8 cm. On quitte donc le format portefeuille proche des Fujifilm Instax Mini.

Le Second, en la présence du Kodak Smile Instant Print, va lui suivre l’évolution logique en terme de design. Nous avons ici un appareil photo instantané proche d’un Printomatic. Par opposition au “Classic Instant”, le “Instant” dispose lui d’un petit écran LCD plus simple pour l’utilisation, mais d’un capteur moindre de 10 mégapixels.

Dans tous les cas de figure les 2 peuvent communiquer en Bluetooth via une application compagnon pour votre smartphone. Et bien entendu le stockage passe par Micro-SD.

Le Kodak Smile Instant vous coûtera 85 euros et le Classic Instant 130 euros.

La Kodak Ektachrome E100 va faire des petits !

La pellicule Kodak Ektachrome verra le jour en moyen format et grand format.

C’est surement une nouvelle qui va faire des contents dans l’assemblée. On apprend que face au succès de la Ektachrome E100, Kodak Alaris va décliner le film 35mm en moyen et surtout grand format ! Et que cela serait une simple question de mois. Il faut dire que Kodak n’avait pas imaginé écouler son stock aussi rapidement, l’engouement fut énorme surtout lors des premiers partages des bêta-testeurs. J’en connais qui vont se faire une joie de sortir leurs TLR prochainement ;).

Ilford pense aux débutants en proposant un kit de développement “Ilford Simplicity”.

Le concept du Starter Kit pour le développement est pas nouveau en soit. Ilford ici surf sur la vague et propose donc sa solution maison. Avec le renouveau de l’argentique il existe sur notre planète une multitude de nouvelles recrues qui veulent passer à l’étape supérieure. En proposant un package soigné et clair Ilford modernise le procédé.

Le Kit comprend le fameux révélateur, un bain d’arrêt, un fixateur et un agent mouillant. Ce dernier au prix de 19 euros doit permettre de développer soit 2 films de 35mm ou un de 120mm.