Avant de commencer, je dois faire mon mea-culpa. Car initialement je voulais vous montrer des posemètres avec griffe flash, no name, made in China. Problème, après 2 commandes, chez 2 vendeurs, je n’ai enchainé que des problèmes avec la livraison. Venant de Chine, forcément j’ai perdu de longues semaines. Donc j’ai décidé de vous présenter une solution provenant d’une marque réputée, fiable et présente en Europe. La Sekonic L-208 Twinmate va donc passer au banc d’essai !

Revue de la cellule hot shoe Sekonic L-208 Twinmate

Du point de vue de la fiche technique

  • Dimensions :  45 x 65  x 24 mm
  • Poids (nu) : 40 g
  • Lumière calculée : Incidente ou réfléchie
  • Degrés calculés pour la lumière réfléchie : 33°
  • Obturateur pris en charge : 30 s à  1/8000 s
  • Ouverture prise en charge : f/1.4 à F/32
  • ISO prise en charge : 12  à 12500
  • Batterie : 1x CR2032

Contenu du pack

Revue de la cellule hot shoe Sekonic L-208 Twinmate

Basique, la cellule est accompagnée d’un étui pour le stocker, d’une sangle pour l’avoir autour du cou et du fameux adaptateur hot shoe, avec les vis pour la fixation. Bien entendu le manuel est aussi de la partie.

Bien que ce soit gadget j’aurais apprécié ce que proposent quelques modèles chinois, avec un bracelet où l’on peut mettre le posemètre. Ce qui me semble être la méthode la plus rapide, hors griffe. Pas besoin de mobiliser une main pour le tenir et le diriger.

Construction / encombrement

On ne va pas se mentir, de visu, le Sekonic L-208 fait “daté” avec son design et sa gestion analogique. En comparaison des modèles chinois sans complexe. Qui partent d’une page blanche, avec un design moderne, doté d’un écran Led rétroéclairé (ou pas) et d’une coque en plastique ou aluminium. Une apparence qui fait peu “premium” pour un prix proche du EM-01, la référence qui a le mieux tiré son épingle de la masse.

Bien qu’entièrement de plastique, ce dernier est de bonne qualité, il ne grince pas sous la pression, absorbe bien les chocs (oui je l’ai déjà fait tomber…). L’assemblage est aussi sans défaut, pas de mauvais alignements ou de failles.

Notez qu’alors que les adversaires vont proposer des coloris différents pour coller aux looks des boitiers. Sekonic reste sur une version noire.

Affichage

Le choix d’une indication par aiguille offre un avantage. La batterie sera moins sollicitée et donc la durée plus longue. Un écran, c’est énergivore. Et user d’une version sans rétroéclairage, peut être dur à lire en plein soleil, contrairement aux aiguilles. En bref, c’est un choix qui est propre à vous ! Pour moi il n’y a pas de mauvais choix.

Revue de la cellule hot shoe Sekonic L-208 Twinmate

C’est pas la taille qui compte

Loin d’être le plus compact dans le vaste choix du marché Asiatique, le Sekonic L-208 sera visible. D’autant que l’accessoire permettant de le placer sur la griffe flash, le rehausse un peu. Ce n’est clairement pas la volonté du constructeur de vouloir se faire discret, comme le veut un DOOMO D par exemple.

Revue de la cellule hot shoe Sekonic L-208 Twinmate

Certains apprécieront le fait que la cellule ne donne pas la sensation d’avoir une action cam sur le boitier. Chose qui attire souvent la méfiance dans la rue.  Alors l’utilisation d’une photodiode au silicium, très peu visible (alors que les concurrents lui donne l’apparence d’un capteur photo mobile) va surtout interroger sur l’utilisation de l’objet.

Alimentation

Pour faire marcher le compagnon, il faudra installer une pile CR2032. Dans une norme où l’on exploite en majorité des batteries à recharger, il faudra compter sur un achat supplémentaire pour la remplacer.

Revue de la cellule hot shoe Sekonic L-208 Twinmate

Néanmoins, je nuance un choix qui peut sembler moins pertinent désormais. Les batteries sont certes plus pratiques, mais ne connaissant pas la qualité des composants de la concurrence, impossible de savoir leurs durées de vie. Une batterie ça s’épuise, bien qu’indiqué à 100%, à force d’usage et de temps, elle perdra en capacité. Alors que la pile sera vite remplacée. C’est donc l’obsolescence programmée que vous éviterez ici.

De plus la cellule n’est pas en constante exploitation. Elle doit être activée, via un bouton idéalement placé sur la tranche haut droite. Une pression pour l’allumer, puis une seconde pour qu’elle calcule la luminosité. Au bout d’un temps sans réaction, elle se désactivera, rallongeant l’autonomie.

Revue de la cellule hot shoe Sekonic L-208 Twinmate

Utilisation

Comme vous l’avez compris avec la partie sur le contenu, vous aurez 2 possibilités :

  • L’avoir autour du cou, en exploitant la sangle. L’objet étant léger, il ne vous torturera pas.
  • Placer sur l’appareil via la griffe flash. Auquel cas, vous devrez fixer l’embout sous l’appareil via une vis fournie.

Notez que l’adaptateur hot shoe vous laisse naturellement la possibilité de sélectionner dans quel sens vous voulez l’orienter.

Revue de la cellule hot shoe Sekonic L-208 Twinmate
Revue de la cellule hot shoe Sekonic L-208 Twinmate

Il se fait la malle !

Vous vous rappelez plus haut, je vous ai informé l’avoir déjà fait tomber. La raison était que l’adaptateur ne va pas sur toutes les griffes flash. J’ai effectué le test sur le Yashica 44A, un format 127 dont la griffe était un poil trop grande. Résultat, quand je devais régler l’appareil en façade, il fallait le faire basculer en arrière. Donc le Sekonic L-208 glissa et tomba par terre, une musique dramatique en arrière-plan.

J’ai installé le posemètre par la suite sur divers boitiers, seul le Yashica était concerné, donc un cas isolé. Et si cela arrive, la sangle fera office de remplacement.

Découvrez la newsletter de la boutique et du blog

Recevez les nouvelles annonces de la boutique, 2 heures avant les réseaux sociaux ! Ainsi que les nouveaux articles du blog. L'ensemble, directement, dans votre boite mail

En Conclusion sur la Sekonic L-208 Twinmate

J’apprécie

  • Son poids léger
  • La désactivation de la batterie en cas de non utilisation
  • Affichage clair
  • Le choix entre la sangle et l’adaptateur hot shoe
  • L’exploitation d’une pile, annulant l’obsolescence programmée.
  • Le fait qu’elle ne soit pas toujours sous tension

Je regrette

  • Taille, un poil trop grande
  • Design daté par rapport à la concurrence
  • Adaptateur hot shoe parfois inadapté

Quelques alternatives

Trouver le Sekonic L-208 Twinmate sur Ebay
[fusion_scroll_progress position=”” z_index=”” height=”” hide_on_mobile=”small-visibility,medium-visibility,large-visibility” sticky_display=”normal,sticky” class=”” id=”” background_color=”” progress_color=”#f2e3d7″ border_size=”” border_color=”” border_radius_top_left=”” border_radius_top_right=”” border_radius_bottom_right=”” border_radius_bottom_left=”” animation_type=”” animation_direction=”left” animation_speed=”0.3″ animation_offset=”” /]