Pour attaquer de front le Nikon F3, Canon se devait de sortir les muscles. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont mis tous leurs petits cœurs dans la conception du Canon new F1. Solide et polyvalent, c’est une bête faite pour encaisser. Il y a beaucoup à dire, donc cette revue sera plus longue que de coutume. Faites-vous un bon café avant de commencer la lecture et on y va !
Revue du Canon new F1

Du point de vue de la fiche technique du Canon new F1

  • Dimensions: 150 mm x 84 mm x 30 mm (sans viseur)
  • Poids: 669g  (nu et sans aucun viseur), 829g avec viseur AE FN
  • Optique / Monture: FD.
  • Focus minimum: Dépend de l’optique.
  • Modes : Manuel, semi-auto (vitesse et ouverture), automatique, MX.
  • Obturateur: Bulb, 8s à 1/2000s.
  • Ouverture: Dépend de l’optique.
  • ISO: 25 à 3200.
  • Autofocus: Non, mise au point manuelle.
  • Flash: Externe (synchro 1/90s)
  • Retardateur: Oui.
  • Batterie: 4LR44.

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’équipe marketing devait être en congé quand ils ont décidé des noms. Car le prédécesseur du new F1, le F1-n voyait son N déjà signifier “new”. Un petit détail que je voulais vous apporter, afin de faire attention lors de l’achat.

Iron Man

Entièrement de métal, le Canon New F1 est construit pour encaisser. Même la plaque protégeant la pile l’est. Pour insérer la batterie vous devrez appuyer sous la poignée, un bouton libérant le logement. Dans sa manipulation tout respire la solidité et peut même sembler costaud à actionner. Rien de grave, je vous rassure immédiatement. Mais si vous cherchez un SLR proche d’un Nikon F100 par exemple, passez votre route.

Revue du Canon new F1

Tout est dans la sécurité avec le Canon new F1

Passons aux multiples commandes se trouvant sur la tranche haute de l’appareil.  Commençons à gauche avec la traditionnelle manivelle de rembobinage. Cette dernière accueille la roue de sélection de l’ASA et le compensateur d’exposition.

Pour actionner la compensation, il faut appuyer sur le bouton en bas à droite, il débloque la mécanique. Et là vous êtes en droit de vous demander ce que fait le gros bouton argenté au-dessus. Il offre le déverrouillage de l’ouverture du Canon new F1. Sans lui, impossible de lever la manivelle, une sécurité toujours appréciable.

Revue du Canon new F1

On enchaîne avec la tranche de droite. Première chose que l’on remarque c’est la roue des vitesses affichant une belle plage jonglant de 8s à 1/2000s. Le Canon new F1 comporte aussi un mode auto, mais pour le sélectionner il est impératif de soulever la roue avant de tourner. Cela bloque une éventuelle fausse manipulation.

Revue du Canon new F1

Attention le reflex est un hybride ! Il gère l’obturateur électriquement et mécaniquement. Ce que cela implique ? Sans la pile, une partie des vitesses sont inutilisables. Il est alors possible d’user uniquement de l’obturateur en mode B, 1/90s et de 1/125s à 1/2000s.

Revue du Canon new F1

Le mode A nécessite de soulever la roue pour l’aligner correctement. 

Par la suite on trouve un étrange petit bouton avec un R sur le haut. C’est en fait la commande de rembobinage du film, qui se trouve ici en plus du placement en bas. Pourquoi faire cela ? L’idée est simplement de faciliter la prise en main lors des photographies en multi-exposition.

Un petit mot sur le levier d’armement. Ce dernier nécessite d’être ouvert à 30° pour un déclenchement rapide. Autrement vous aurez affaire à une résistance. Si vous respectez cela, il est possible d’enchaîner les prises sans gêne.

Pour finir le déclencheur est entouré d’une bague avec 3 modes :

  1. A : Canon new F1 prêt à l’emploi
  2. L : Appareil bloqué, sûreté activée.
  3. S : Retardateur sous tension.
Revue du Canon new F1

Une visée personnalisée

Vous me direz que ce n’est pas une nouveauté sur le blog de parler d’un viseur interchangeable. L’Edixa Reflex et l’Exa 1b le proposent également. D’ailleurs pour les fans de la visée poitrine, sachez que les dimensions de ce dernier sont identiques entre le Exa et le Canon.

Revue du Canon new F1

Retirer le viseur est un jeu d’enfant, il suffit de presser à chaque extrémité les petits boutons blancs. Ensuite vous exercez un glissement en arrière.

Revue du Canon new F1

Sachez qu’il existe 2 viseurs, le FN et le AE FN (ici en test). Le premier est classique et offre un réglage auto par priorité vitesse. Alors que le second apporte la priorité à l’ouverture et l’exposition automatique avec le diaphragme fermé !  Attention, le AE FN n’est pas compatible avec le old F1 !

Revue du Canon new F1 avec le viseur AE FN

Le viseur AE FN est reconnaissable à sa bande blanche qui sert de capteur à la cellule. 

Mais là où l’on rentre dans une personnalisation plus poussée, c’est le verre de visée qui est lui aussi modifiable. Canon propose pas moins de 13 modèles différents ! Chacune des alternatives correspondant à un type d’utilisation et à un système de mesure de la lumière (intégrale à prédominance centrale, sélective et spot). Ce n’est pas obligatoire, mais c’est un confort supplémentaire possible.

Sélectionnez votre mode de mesure

Une commande rapide, au dos de l’appareil, permet de déterminer la mesure qui vous conviendra le mieux. En normal, la cellule agit à mi-course, en mode “Hold” même principe mais il reste en marche durant 16 secondes. Et enfin avec “Light” est similaire au précédent mais les ouvertures sont éclairées pendant la durée sous tension.

Le 1er convient pour le mode auto, le second pour le réglage en mode manuel et le dernier dans des situations de faible éclairage.

Revue du Canon new f1

Pour ne rien louper du blog, il te suffit de t’inscrire à la newsletter !

Sur le terrain

Réalisé avec une pellicule périmée Agfa Vista 400.

Un tank !

L’impression de solidité est bien présente. Il donne la sensation de pouvoir résister à un hiver nucléaire. Ce sentiment s’accorde avec son poids approchant les 2kg selon l’optique et le viseur.

Ce qui est un avantage est également un frein. La poignée de maintien est suffisante pour une bonne prise en main avec un 50 mm et moins. Mais si vous montez un zoom voir plus, l’accroche sera mauvaise. Le poids global force à serrer plus fortement le Canon new F1. Une poignée plus développée est donc nécessaire pour un meilleur confort.

Revue du Canon new f1

Une fonction multi-expo pas si agréable

Proposer de faire de la surexposition avec une commande proche du déclencheur, pourquoi pas. Mais sans avoir une sangle pour le maintenir, ce n’est pas si avantageux que cela. Encore une fois dû à l’encombrement.

Tendre la pellicule de la main gauche, maintenir enfoncer puis tourner le bouton R, armer l’appareil et déclencher avec l’autre. Ce n’est pas difficile, mais avec le poids de l’objectif + du film + du viseur… Soyons honnête ce n’est pas agréable.

Pourquoi ne pas débloquer via le bouton du bas ? C’est simple, il faut un stylo pour l’utiliser correctement. L’espace permettant de l’enfoncer étant plus restreint que de coutume.

Revue du Canon new f1

Un viseur ingénieux

Le viseur du Canon new F1 au travers du AE FN est un bon exemple d’adaptabilité. Par exemple, si vous utilisez les vitesses du reflex, vous aurez un indicateur de l’ouverture sur la droite du viseur, ainsi qu’un rappel de l’obturateur juste en dessous.

Revue du Canon new f1

Et si vous exploitez le mode A, alors la barre de la partie droite est dissimulée et une seconde apparaît en dessous de la visée. Vous verrez cette fois la vitesse que la cellule sélectionne et à droite l’ouverture que vous avez voulue. Si vous souhaitez du tout auto, un petit A apparaîtra dans cette même lucarne.

Revue du Canon new f1

Et sans cela, en mode poitrine ?

Je termine avec la visée sans ajout. De manière générale, user du viseur poitrine sur un 35mm est parfaitement possible. Mais peu confortable si vous devez faire rapidement le focus. Et c’est encore plus compliqué quand l’appareil ne possède pas de cellule, on peut perdre un temps précieux, dans la rue par exemple.

L’avantage du Canon new F1 c’est qu’il compense le second point avec le mode auto A. Aucune indication comme indiqué plus haut, il faut faire confiance au boitier. Si vous le laissez sur infini, il sera un vrai ninja, éveillant peu les soupçons des passants. Un vrai plaisir pour du 35mm.

Revue du Canon new f1

Conclusion sur le Canon new F1

J’apprécie

  • Viseur AE ingénieux.
  • Solidité !
  • Visée poitrine agréable pour du 35mm.

Je regrette

  • Son poids.
  • Bouton de débrayage parfois peu évident en MX.

Quelques alternatives

Trouver le Canon new F1 sur eBay.