Vous connaissez le slogan “Stay poor, shoot film” ? C’est aujourd’hui qu’il va prendre tout son sens. La photo argentique a tendance à rebuter entre autres pour l’aspect financier. Même si on sait que l’appareil photo en lui même ne coûte rien face au numérique, le principe de dépendre des pellicules comme on le serait avec un abonnement peut être rédhibitoire. Et pourtant parmi les best-sellers se trouve la Kodak Colorplus 200, produit d’appel au tarif rikiki mini qui contredit les mauvaises langues.

revue de la pellicule kodak 200 colorplus

Recevoir des petits cœurs de ton banquier.

Car c’est l’argument numéro 1 de notre sujet, la petite bête ne manquera pas de vous offrir de la quantité pour un budget maitrisé. Trouvable au tarif de 2 euros pour la version 24 poses et 2,50 pour celle en 36, elle est comparativement parlant 2x moins cher que sa rivale la Fujifilm Superia 200 ! Cette dernière que j’ai déjà eu entre les mains me sert d’ailleurs de référence pour faire le comparo suivant.

Je terminerai simplement en précisant que pour le prix d’une Revolog Volvox à 11,25 € (sans frais de port chez Lomography) vous aurez 4 ou 5 rouleaux (selon si vous prenez 24 ou 36) avec en prime la monnaie pour vous payer une baguette.

revue de la kodak colorplus 200

Une qualité honnête si vous êtes pas exigeant

Tournons pas autour du pot, oui ce n’est pas le top du top, mais encore une fois il faut relativiser avec son tarif. La Kodak Colorplus offre quand même un bon rapport qualité/prix. Néanmoins force est d’admettre que le grain est plus présent que sur la Fuji superia. Si vous agrandissez un cliché cela risque de devenir moins agréable au regard.

La balance des blancs est aussi au fraise puisque tirant sur une teinte chaude (jaune), donnant un petit côté vintage. Mais après c’est à chacun d’y voir une réelle contrainte en fonction de son exigence.

Concernant le contraste j’ai conscience qu’il sera dur de vous faire un avis comme j’ai principalement shooté en multi-exposition, rajoutant un voile sur les noirs. Mais rassurez-vous, sans être exceptionnel le résultat est satisfaisant, les ombres ne vont pas virées violemment sur le gris.

revue de la kodak colorplus 200
revue de la kodak colorplus 200

Mon opinion sur la Kodak Colorplus 200

C’est le fer de lance pour déterrer vos appareils. Pas forcément pour chercher à produire de “l’art”, je la vois surtout pour mémoriser des souvenirs à un prix maitrisé. La Kodak a aussi le bon argument d’être un bon film pour qui voudrait se lancer ou produire en quantité. Personnellement je l’adore, certes elle est pas parfaite, mais elle fait office de petit bonbon qu’on consomme sans hésitation par exemple pendant une session dans la rue ou la diversité des situations est riche.

Trouver la Kodak Colorplus sur Ebay