Que voulez-vous quand on commence on ne souhaite plus s’arrêter. Après avoir testé la pellicule argentique Revolog Volvox, j’ai eu envie de poursuivre l’essai. Mon choix s’est porté sur la Revolog Kolor, car j’avais envie de faire péter les couleurs pendant l’été. Nous allons donc découvrir ensemble le résultat d’un shooting test que j’ai mené avec la complicité de dame OkamiAma.

Revue de la pellicule 35mm revolog kolor

Que produit la Revolog Kolor ?

Je me doute que vous avez deviné aux vues de son nom, la Kolor propose des photographies dont les couleurs sont débridées. Agissant comme un filtre avec des variations. Du bleu, du rouge, du vert, etc, apparaîtront de manière aléatoire. Selon le cliché un effet plus ou moins marqué sera visible.

présentation de la pellicule revolog Kolor

Comment ça fonctionne ?

La méthode de fabrication se calant sur la Revolog Volvox (et finalement toute la gamme), on découvre encore une fois une pellicule Kodak de 36 poses avec une valeur de 200 ASA. Pré-shooté à l’usine, il est impossible de prédire le résultat que l’on aura sur une photo précise.

On peut néanmoins choisir avec quelle force on veut faire apparaitre les couleurs. La sous-exposition marquera plus le film tandis que la sur-exposition produira son inverse. Comme à chaque fois pensez à avertir votre labo photo avant le développement.

Le rendu

En découvrant le résultat j’ai eu un sentiment mitigé. Non pas que cela soit mauvais, au contraire. Mais étant sur un premier essai je n’ai pas cherché à pousser l’effet (en sous-exposant). Au final on peut avoir parfois le sentiment tantôt d’un heureux mix, tantôt de rester sur notre faim. Ainsi on a certaines photos ou l’on voit juste la Kodak (surtout sur la fin) et non l’effet de la Revolog. Cette dernière est parfois trop effacée voire inexistante, comme sur la photo juste en dessous.

présentation de la pellicule photo, revolog kolor

Cela concerne 5-6 images sur les 36 poses de mon test, donc rien de dramatique en soit. Mais il me semble bon de le dire. La nécessité de faire des doublons peut avoir son intérêt.

Dans une autre mesure les premières photos étaient uniquement voilées d’une teinte bleu (voir photo en dessous). Encore une fois, effet aléatoire oblige, difficile de dire si vous connaîtrez le même résultat.

revue de la pellicule photo revolog kolor

Si vous êtes sous le soleil, sans chercher la sous-expo, vous aurez plus un effet de voile qu’un marquage précis. Et bien entendu ce “filtre” qui recouvre la Kodak affectera aussi la noirceur des ombres, donnant un aspect plus fade.

revue de la pellicule revolog kolor

Mon opinion sur la Revolog Kolor

La 35 mm est typiquement le genre de pellicule ou il vaut mieux réfléchir avant de l’employer. Son effet aussi amusant qu’il soit peut ne pas convenir pour tous. Je songe, de mon avis personne,l à de la photographie de rue (mais je le sais c’est subjectif).

Situationnelle, elle a toute sa place ou la fantaisie est nécessaire. Son prix rejoint en toute logique celui de la Volvox, c’est-à-dire 16 euros (avec fdp). Un petit investissement qui peut paraître élevé par rapport à une Kodak colorplus. Mais je me dis que si on est pas un aficionado du développement expérimental, ça peut-être une alternative simple pour épater la famille.

Autrement dit c’est une bonne solution pour obtenir un résultat peu banal sans avoir besoin de passer par un développement “filmsoap”.

Trouver la Revolog Kolor sur Ebay