Le Cosina CX-2 fait partie de la catégorie des compacts dont la cote est étrangement haute sur Ebay. Attention, je ne dis pas qu’il est mauvais, au contraire ! Si vous cherchez un compact avec une belle ouverture et discret, le sujet mérite votre attention. Aussi, la revue du jour est au format express, car malheureusement mon modèle était défectueux. Un problème lié à l’iris qui ne ferme que de manière aléatoire. J’ai donc eu le malheur de voir ma pellicule gâchée. Néanmoins cela ne m’empêche pas de faire un retour d’expérience avec vous.
revue du cosina cx-2, benber.fr

Avant de commencer.

2 choses :

  1. Le Cosina CX-2 a une histoire commune avec les Minox 35 et le Lomo LC-A. Comme j’ai déjà pu l’exposer plusieurs fois, je ne vais pas vous faire l’affront de répéter. Pour en apprendre plus, rendez-vous sur la revue du Lomo LC-A.
  2. Cosina est un fabricant qui marche aussi comme une marque blanche. C’est-à-dire qu’il n’hésite pas à retirer son nom pour celui d’un client. Par conséquent sachez que les Praktica CX2, Porst CX2 et Petri PX1 sont juste les mêmes. 

Du point de vue de la fiche technique.

  • Dimensions : 152 x 76 x 83mm
  • Poids : 230g
  • Optique / Monture : 35mm.
  • Focus minimum : 0.9m
  • Obturateur : 2 sec à 1/500s.
  • Ouverture : f/2.8 à f/16.
  • ISO : 25 à 400.
  • Autofocus : Non, mise au point par zone.
  • Flash : Externe.
  • Retardateur : Oui.
  • Batterie : 2x SR44 .

La conception du Cosina CX-2.

Aucun miracle le petit Cosina opte pour un habit de plastique. Une solution autant économique qu’ergonomique. Néanmoins pour information, il faut noter que l’argentique est un peu plus compact que le Lomo LC-A. En cause une meilleure optimisation du coffrage de l’optique, plus grossier sur la version Russe.

revue du cosina cx-2, benber.fr

D’autant que contrairement à son concurrent, le Cosina CX-2 se sert de cette protubérance de manière ingénieuse. C’est en faisant pivoter le morceau de plastique que l’on déploie l’optique.

revue du cosina cx-2, benber.fr

De plus, dans la série des détails, une petite fenêtre sur la tranche haute offre un rappel de la mise au point choisie.

revue du cosina cx-2, benber.fr

L’optique.

Comme vous avez pu le découvrir dans la fiche technique, le Cosina CX-2 exploite un 35 mm avec une bonne ouverture à f/2.8. Réputé pour offrir un léger vignettage, il est par contre à l’opposé du Lomo LCA concernant la saturation, plus douce.

revue du cosina cx-2, benber.fr

Le compact fait le choix d’exploiter un système par zone focus plutôt que par précision. En résulte un choix limité à 0.9 m, 1.5 m, 3m et infini. On peut résumer cela, comme toujours, par portrait Américain, portrait entier, portrait de groupe et paysage.

revue du cosina cx-2, benber.fr

Les modes de fonctionnement.

2 modes sont disponibles pour son exploitation. Primo une fonction automatique, vous n’aurez qu’à décider du focus à faire. Et secundo en semi-auto avec gestion en priorité de l’ouverture. Pour contrôler cela, rien de plus simple il suffit de manipuler le bouton poussoir en façade.

revue du cosina cx-2, benber.fr

En plus de cela le Cosina CX-2 dispose d’un retardateur (8 secondes) pour être présent sur les photographies. La synchronisation via la griffe du flash se fait quant à elle à 1/45 s.

Le viseur.

Loin d’être inconfortable pour sa catégorie, il offre en plus plusieurs informations utiles. Tout d’abord il exploite 2 diodes en hauteur. La 1ére à gauche s’illumine si la zone est sombre, et par conséquent que l’obturateur sera en dessous de 1/30 s. La seconde, à droite, indique que la batterie fonctionne correctement.

revue du cosina cx-2, benber.fr

Et ce n’est pas terminé car en plus du rappel de focus sur le capot, le viseur en comporte un également. Reprenant les symboles, il se conjugue avec une petite aiguille qui s’ajuste en fonction du choix.

Pour ne rien louper du blog, il te suffit de t’inscrire à la newsletter.

En utilisation.

Faisons les choses dans l’ordre, l’insertion de la pellicule offre aucune particularité/difficulté spéciale. On lève la manivelle qui ouvre le capot, on insère le film comme de coutume et on referme. La sélection de la valeur ASA se fait en façade via une petite roue à faire pivoter.

revue du cosina cx-2, benber.fr

Concernant la manipulation du bouton poussoir pour le choix du mode, il est important de noter une chose. Il faut impérativement pousser vers l’intérieur la commande avant de la lever ou la baisser. Sinon vous risquez d’endommager la mécanique à vouloir forcer.

La visée offre aucun handicap particulier. Bien entendu, zone focus oblige vous n’aurez aucun indicateur du bon choix de la distance. Le rappel de la sélection via avec la petite aiguille m’était malheureusement pas très utile, car les pictogrammes sont effacés sur mon modèle.

Rien à redire également pour les diodes, on peut difficilement éviter de les remarquer. Et cela que ca soit dans un sens ou l’autre ! En intérieur, les personnes en face de vous peuvent voir les lumières qui s’allument.

Je termine par un petit détail, le déclencheur, contrairement au Lomo LC-A, ne se déclenche pas en fin de course, ce qui de mon humble avis est plus confortable. Un bon point donc.

Conclusion sur le Cosina CX-2.

J’apprécie:

  • Qu’il soit un peu plus compact que le LC-A.
  • Sa rapidité d’utilisation dans la rue.
  • Son poids, vive le plastique.
  • Sa qualité de fabrication, propre sans être exceptionnelle.

Je regrette:

  • La limitation à 400 ASA.

Quelques alternatives.

Trouver le Cosina CX-2 sur EBay