M42 ça rime facilement avec vieux. De ce fait on pense que les reflex de l’époque étaient tous des tanks (coucou Praktica MTL3), alors que non. Le Fujica ST705 est la preuve par A + B que vous pouvez bénéficier d’un appareil argentique allégé et de bonne qualité ! Si je devais noter l’appareil, il aurait facilement une très bonne note. Pourquoi ? Il va falloir lire la revue ;).
Revue du Fujica ST705

Du point de vue de la fiche technique du Fujica ST705

  • Dimensions: 128 mm x 85 mm x 30 mm
  • Poids: 579g  (nu)
  • Optique / Monture: M42.
  • Focus minimum: Dépend de l’optique.
  • Modes : Manuel, Bulb
  • Obturateur: Bulb, 1s à 1/1500s.
  • Ouverture: Dépend de l’optique.
  • ISO: 25 à 3200.
  • Autofocus: Non, mise au point manuelle.
  • Flash: Externe (synchro 1/60s)
  • Retardateur: Oui.
  • Batterie: 2x LR44.

Ready pour la beach of the Berck plage

Déjà exprimé en intro, le Fujica ST705 propose un châssis plutôt léger et compact pour un argentique équipé pour le M42. Couplé avec un objectif pancake (comme le Industar 50-2), il promet un encombrement minimal pour le transport. Un bon point appréciable, si comme moi, vous laissez l’appareil photo dans un sac bordélique.

Revue du Fujica ST705

Pour rebondir sur les objectifs, l’appareil dispose en facade d’un bouton permettant de contrôler l’ouverture de votre optique. Pratique pour vérifier qu’une optique marche bien à 100%. La fonction est située au dessus du retardateur.

Revue du Fujica ST705

Il sera tendre avec vous

Le Fujica propose un obturateur dépassant symboliquement le millième de seconde. Déjà confortable comme limitation, le ST705 atteint le 1/1500 s, de quoi repousser les limites pour jouer du bokeh en portrait, ou encore pour de la photo de rue, par exemple.

Outre cela Fujica propose un déclencheur souple, permettant ainsi de réduire l’impact du tremblement au moment de la pression. Un détail fort intéressant en vitesse lente. Au passage la cellule s’active à mi-course lors de l’appui.

Aussi ce dernier dispose d’un blocage au déclenchement pendant le transport. Discret, il faut soulever le bouton et le pivoter sur la droite pour le stopper.

Revue du Fujica ST705

Une visée appréciable

Toujours dans les points positifs, le viseur est large et confortable. Bien entendu ce n’est pas du 100%, mais la scène captée est sans encombre. Une simple aiguille sur la droite indique le niveau d’exposition de la cellule. Un positionnement central signifiant un réglage correct.

Notez que la cellule réagit avec les objectifs M42 de la marque (fujinon), qui communique mécaniquement avec l’ouverture. Avec un autre modèle elle s’actionne mais ne s’adapte pas à l’ouverture sélectionnée, inutile donc.  Vous devrez jouer avec une cellule externe pour avoir un résultat fiable.

Revue du Fujica ST705

Pour ne rien louper du blog, il te suffit de t’inscrire à la newsletter !

Sur le terrain

Réalisé avec une pellicule Ilford Pan 100 et un objectif  Helios 44-2. En compagnie de OkamiAma

Je pense bien qu’à ce stade vous avez compris que le Fujica ST705 est un appareil que j’ai grandement apprécié. Bien entendu on peut toujours faire mieux, mais il propose ici une base saine et solide. La prise en main est sans encombre, même sans poignée, il ne glisse pas. Son poids maîtrisé permettant cela.

Revue du fujica st705 en compagnie de OkamiAma

Lors du test, je l’ai équipé d’une optique Russe, le Helios 44-2. La cellule était donc inutile, j’ai pris un modèle à main. Un encombrement relatif, car une fois le réglage fait, il suffit de jouer du diaph en fonction de la luminosité ambiante. Un automatisme qui se prend vite.

Revue du fujica st705 en compagnie de OkamiAma

Chargement et réglage

Le SLR n’invente rien, la méthode reste la plus commune du monde. Le réglage de l’ISO passe par la roue de vitesse qu’il faut soulever et tourner jusqu’à la valeur correspondante. C’est la même méthode que pour le Asahi Pentax Spotmatic SP2. Pour retirer la pellicule c’est encore une fois un classique. Je ferais seulement une remarque sur le bouton de débrayage large, un petit confort qui montre le sens du détail.

Revue du fujica st705

Concernant la multi-exposition

Faire de la mx avec un slr est un classique en soi, alors pourquoi en parler ? Car j’ai eu des difficultés avec le Fujica ST705. C’était possible, mais parfois la mécanique bloqua. J’ai bien cru casser le film par moments. Un problème possiblement propre à mon modèle et non du à l’appareil en général. Néanmoins je voulais vous avertir, sait-on jamais.

Revue du fujica st705 en compagnie de OkamiAma

Voici un exemple concret. Vous pouvez remarquer que l’effet ne se chevauche que partiellement ici. Le résultat ne me déplaît pas, mais ce n’était pas ma volonté de départ. 

Conclusion sur le Fujica ST 705

J’apprécie

  • Format compact pour sa catégorie.
  • M42, pas cher et avec beaucoup de modèles
  • Son viseur confortable.
  • Déclencheur souple.

Je regrette

  • Sincèrement, rien.

Quelques alternatives

Trouver le Fujica ST 705 sur eBay.