Sur le marché de l’argentique il y a une incohérence. D’une part la tendance des boitiers “réutilisables”, qui ne sont rien de plus que des jetables, pouvant être réutilisés. Et à l’inverse les “free focus” et les “big finder” qui sont souvent boudés, alors que très souvent aussi abordables et plus performants. Aujourd’hui j’ai envie de vous faire comprendre, pourquoi un réutilisable à 30-50 € n’est pas le mieux pour commencer.

réutilisable vs free focus & big finder

Le konica BF-2000 est l’exemple type, regroupant un viseur de grande taille et une optique free focus.

Mais d’abord c’est quoi un free focus et un big finder ?

Un appareil photo “free focus” désigne simplement un argentique sans gestion du focus. Impossible de faire la mise au point, ce qui le rend naturellement peu coûteux à produire. Pour compenser cela, ils sont souvent équipés d’une petite ouverture, pour couvrir un large champ de profondeur. De 1 m à infini.

Le big finder fait référence à une tendance des années 90. Qui désigne juste l’existence d’un grand viseur. Très confortable, mais peu précis pour le cadrage. Pour le faire correspondre à la visée, la focale est le plus souvent un grand angle. Ou alors vous retrouverez des repères pour la limite du cadrage.

Je précise qu’avoir un appareil photo argentique free focus et avec un big finder était légion. On en trouvait souvent dans les supermarchés, dans des fascicules, en cadeau avec un abonnement quelconque. Très abordable, il existe aussi des modèles re badgés pour de la pub. Comme Coca-Cola, Renault et des milliers d’autres.

Oui un Réutilisable est un free focus

Quoique dans la catégorie des boitiers tout en plastique (camera toy), on a Lomography et Holga qui proposent des modèles avec une gestion de la mise au point via zone focus. Je case ma revue du Holga 135 TLR, au passage pour que vous ayez un exemple.

réutilisable vs free focus et big finder

Photo du Holga 135 TLR

Et encore eux disposent le plus souvent d’au moins 2 vitesses/ouvertures différentes, si le temps jongle entre nuageux et ensoleillé. Mais le prix est forcément un peu plus fort. Donc pour rester dans la même zone financière, je les rejette du sujet du jour.

Alors, pourquoi nous casser les burnes avec les réutilisables ?

Primo, ce n’est pas nouveau !

Kodak, Ilford, Agfa et des dizaines de petites marques indépendantes, nous sortent des “nouveautés” sous forme de réutilisables. C’est coloré, simple à prendre en main, le plus souvent avec une pellicule offerte.

Sauf que c’est toujours la même chose. Je ne parle pas du principe, mais vraiment de l’objet. Tous viennent d’un sous-traitant chinois, qui se contente de remplir le carnet des charges du client. Et d’ailleurs sachez que vous pouvez les retrouver directement sans nom, sur des sites de B2B (business to business), comme Alibaba ou Aliexpress.

1 exemple

réutilisable vs free focus & big finder
réutilisable vs free focus & big finder

Du plus récent au plus vieux. Alors que Ilford annonce son “Spirit 35” censé être un hommage à une production d’entrée de gamme, plus ancienne. Agfa avait déjà eu l’idée d’exploiter le même modèle. Ce dernier est bien entendu présent sur Alibaba, comme montré en dessous.

réutilisable vs free focus & big finder

Et ce principe est le même pour tous. La forme peut changer, mais c’est toujours la même histoire. Je vous laisse voir entre le Harman réutilisable et le Kodak M36 :).

Secundo, non ce n’est pas écologique

On peut se dire facilement que pouvoir le conserver, évite de le jeter, comme son cousin. Sauf que ça reste un appareil qui sort des usines, nouveau, générant de la pollution. Autant au niveau de la production que du transport. D’autant plus que souvent ils s’endommagent rapidement. La manivelle de rebobinage du film est souvent la première pièce à lâcher. Le plastique est trop peu solide.

Tertio, une qualité photo en retrait

Pour celle-ci ça va aller vite, l’optique des réutilisables est aussi en plastique. Ce qui génère un piqué en retrait, surtout en périphérie. Cela ne devrait pas trop handicaper pour du paysage, plus pour du portrait. Un effet “Lomo” comme on dit maintenant.

Alors que les free focus et/ou big finder, conservent (dans la majorité des cas) une optique en verre, plus précise.

Quarto, free focus, ne veut pas dire sans mécanisme ou électronique !

C’est un raccourci assez commun auprès des débutants. Ne possédant pas d’autofocus, on peut penser qu’il n’y a pas de moteur pour avancer le film, ou de cellule. Ce qui est faux, surtout pour le dernier. La vitesse/ouverture peut-être ajustée en fonction de la lumière. Aussi vous bénéficierez de divers modes selon les modèles. Le plus souvent sur la gestion du flash (auto, forcé, désactivé…).

Alors qu’un réutilisable ne possède rien de ce que je viens de dire. Enfin si le flash interne est présent, mais ça sera à vous de l’activer.

réutilisable vs free focus & big finder fuji dl 25n

Le Fuji DL-25N exprime bien cela. Free focus, mais avec moteur d’avancement, gestion auto de la cellule et du flash interne. Tout en gardant le système de chargement rapide “drop in loading”, breveté par Fujifilm.

Quinto, Un big Finder peut parfaitement avoir un Autofocus

Il est vrai qu’un Big finder peut désigner un compact bas de gamme, sans AF. Mais la tendance de cette période étant générale, une grande partie des boitiers produits avec cette technologie, en avaient un.

réutilisable vs free focus & big finder

Un exemple dans la masse, le Kyocera Campus AF, Qui propose les 2. Un compact peu demandé, donc très abordable.

Oui mais c’est pas neuf

La fameuse peur de tomber sur une occasion défectueuse. En toute logique je devrais vous réorienter vers les vendeurs pros. Mais ils doivent se faire une marge pour tenir (comme moi avec benber’s shop).

Donc la solution reste Ebay. Vous trouverez toujours des ignorants qui vous vendront un caillou comme un joyau. Mais dans l’ensemble ils savent que les argentiques Free focus et/ou avec un Big finder sont rarement les plus demandés. Donc pour un prix équivalant à ce qui est une Camera Toy, vous aurez un point & shoot de meilleure qualité.

Si vous gardez le combo Ebay + Paypal, vous êtes protégé en cas de non-conformité. Et cela même si le vendeur dit ne pas reprendre. S’il le vend avec le statut “occasion” le compact doit fonctionner totalement.

Un premier pas vers une reprise de la fabrication  d’appareils photo argentiques, de qualité, en 2021 ?

Je suis méfiant sur ce point. Je pense qu’il y aura une évolution de l’offre. Mais pour ce qui concerne un argentique plus “sérieux”, il semble que les grands noms préfèrent envoyer un mail à un sous-traitant Chinois, pour légèrement modifier une production déjà existante. Dans la même logique il existe déjà chez ces derniers, des versions zone focus. Des copies des Holga, donc rien n’empêcherait de renvoyer un petit mail pour nous vendre une deuxième itération.

Je ne pense pas que ça marquera le début d’un lancement vers des produits d’une plus grande qualité de leur part. Sauf si ces mêmes sous-traitants y trouvent leurs comptes à développer cela. La Chine était déjà l’usine de beaucoup de marques dans le passé. Par exemple le Minolta X-300s était assemblé par Seagull. Qui d’ailleurs le revendra plus tard sous les marques Phoenix, Soligor, Kalimar, Carena, etc. Le plus connu étant le surement le Centon DF-300. Donc le savoir, ils l’ont.

réutilisable vs free focus & big finder centon df-300

Fuji a radicalement diminué son offre, préférant se concentrer sur l’instantané, plus rentable. La division film de Kodak n’est rentable que dans le domaine du cinéma, soutenant activement son maintien. Mais en ce qui concerne le grand public, ils sont encore dans le négatif. De plus le fabricant Américain augmentant les prix, par vagues.

Alors je sais que Kodak a justifié cela comme un investissement envers la création d’une nouvelle ligne de fabrication. Pour faire des pellicules à prix d’or, étouffant ceux avec un budget modeste ? Doit-on vraiment croire que les tarifs vont baisser par la suite ?

Les seuls espoirs seront, je pense,  peu abordables. Soit en provenant des historiques dans le secteur du haut de gamme, comme Leica. Soit d’indépendants via Kickstarter. Mais avoir un coût de fabrication faible est difficile à petite échelle.

En bref nous verrons bien ce que cette année 2021 nous réserve.

Découvrez la newsletter de la boutique et du blog

Recevez les nouvelles annonces de la boutique, 2 heures avant les réseaux sociaux ! Ainsi que les nouveaux articles du blog. L'ensemble, directement, dans votre boite mail