Bien qu’il soit noté Revue 500 AF super, ce dernier est bien le Mamiya U AutoFocus. Il est simplement l’un des modèles importé par Foto-Quelle et renommé pour sa marque. Nous allons aujourd’hui parler d’une pièce rare ! Pourquoi ? Je ne sais pas, échec commercial, production courte, le mystère est total pour moi. Résultat ce petit compact est loin d’être le plus abordable, encore plus si vous avez la version allemande. Mais je dois l’avouer j’étais très curieux de l’avoir, alors j’ai craqué le compte PEL pour vous faire cet article. Découvrons donc ce que vaut ce mystérieux et discret Mamiya.

revue du Mamiya U Autofocus

Du point de vue de la fiche technique

  • Dimensions :  119 x 70 x 46 mm
  • Poids (nu) :  240 g
  • Optique / Monture : 35 mm F/2.8
  • Mode : Automatique
  • Focus minimum : ?
  • Obturateur : 8 s à  s 1/450 s
  • Ouverture : F/2.8 à F/16
  • ISO : 50 à  1000
  • Autofocus : Oui
  • Flash : Interne
  • Retardateur : Oui
  • Batterie : 2x AAA

Photographies réalisées avec une pellicule Kodak ultramax 400

Construction / encombrement

Je ne vais pas surprendre grand monde en vous informant qu’il est fait de plastique. Une norme qui apporte légèreté, chose bien ressenti en main. Sa taille, malgré le coffrage de l’optique lui permet de rentrer dans une poche de jean, chose rare. Mais je le confesse, ça ne sera pas le plus confortable, mais c’est une possibilité.

D’un design minimaliste, je dois dire qu’il me plait beaucoup ! Il donne un aspect assez “récent”. Les éléments qui le composent sont discrets, si ce n’est son déclencheur orange. Surement en héritage de Minox qui jouera beaucoup sur cela pour différencier ses modèles.

revue du Mamiya U Autofocus

C’est aussi le cas du volet de protection de l’optique, qui bouge via la simili-poignée juste à côté. Cette dernière fait aussi office de switch On/off. Un élément très appréciable, car il est rapide de l’actionner, tombant naturellement sous les doigts lors de la tenue. On s’amuse rapidement à le dégainer.

revue du Mamiya U Autofocus
revue du Mamiya U Autofocus

Enfin l’intégration est aussi bien optimisé en ce qui concerne le flash qui est dépendant du choix de l’utilisateur. Pour le sortir il suffit d’appuyer dessus afin qu’il apparaisse.

Une feature toujours intéressante dans la rue, ou l’on évite ainsi son déclenchement involontaire par le choix de la cellule.

revue du Mamiya U Autofocus

Optique

Le choix fait pour le Mamiya U Autofocus est un grand classique de la scène argentique, un 35 mm couplé avec une belle ouverture de f/2.8. Ce qui réduira un peu plus l’utilité d’exploiter le flash en basse lumière.

revue du Mamiya U Autofocus

Rendu

Je dois admettre en découvrant les résultats ma déception. J’ai rarement eu un autofocus aussi bourré. Sans dire que c’est la moitié, j’ai bien eu 7/36 images floues. Et pas en raison d’un focus involontaire. C’est bien l’optique qui va se mettre par défaut sur la mise au point la plus proche. Néanmoins je le redis c’est peut-être mon appareil qui déconne et non une généralité

Les deux photos suivantes en sont les exemples.

revue du mamiya U autofocus

En tout cas c’est un bon simulateur de Benber sans les lunettes.

revue du mamiya u autofocus

Je précise que j’avais bien fait le pré focus au centre avant de recomposer.

En dehors de cela Je n’ai pas grand-chose à préciser. Pas de vignettage, pas de problème pour le piqué, c’est propre pour un petit compact.

Revue du mamiya u autofocus
Revue du mamiya u autofocus

Modes

En bon Point & shoot, seul le mode automatique est possible. De ce fait, je vais plus m’attarder sur les détails. Par exemple bien qu’il soit avec autofocus, il a un avancement du film manuel. Un choix qui le rapproche du Pentax PC-35 AF. C’est une fonction qui réduit un peu plus le bruit sur le terrain. D’autant plus qu’il possède un switch pour éteindre le bip sonore qui indique un problème. Chose qui n’est pas présente chez le concurrent que je cite.

revue du Mamiya U Autofocus

Ici pas de décodage DX, le choix passera par un bouton poussoir discret, sous le bloc optique. On regrettera le switch de 400 à 1000 ISO, laissant de côté le 800.

revue du Mamiya U Autofocus

Viseur

Comme souvent avec les compacts autofocus, le viseur est minimaliste. Néanmoins un rappel de la correction de la parallaxe, pour les sujets proches. Et surtout un indicateur de ce que choisira l’AF du Mamiya au niveau de la distance est présent. Une petite diode est aussi de la partie pour indiquer que la scène nécessiterait le flash.

Test du Revue 500 AF super , mamiya U AF

Découvrez la newsletter de la boutique et du blog

Recevez les nouvelles annonces de la boutique, 2 heures avant les réseaux sociaux ! Ainsi que les nouveaux articles du blog. L'ensemble, directement, dans votre boite mail

En Conclusion sur le Mamiya U AutoFocus

J’apprécie

  • Optique lumineuse (f/2.8)
  • Design sobre et encore moderne.
  • Une bonne prise en main, surtout dû à son accroche en façade.
  • Flash indépendant, pour garder le contrôle.
  • Avancement mécanique du film

Je regrette

  • L’autofocus parfois dans les choux, sans raison apparente.

Quelques alternatives

  • Pentax PC-35 AF
  • Konica AF-3
  • Minox 35 AF
Trouver le Mamiya U AutoFocus sur Ebay