Depuis le temps qu’on me le rabâche que ce Olympus XA est le roi de la rue. Il était temps pour moi de me faire une opinion, surtout après avoir touché la version zone focus, en la présence du Olympus XA 2. Le plus souvent quand on me parle du sujet du jour, les personnes ne connaissent pas les Minox 35, gamme que je porte en haute estime. La revue est donc un peu le comparatif entre les 2 concurrents, afin d’être fixé une fois pour toute.

revue du olympus xa

Du point de vue de la fiche technique

  • Dimensions : 102  x 65 x 40 mm
  • Poids (nu) :   220 g
  • Optique / Monture : 35 mm f/2.8
  • Mode : Semi-auto à priorité ouverture
  • Focus minimum :
  • Obturateur : 10 s à  1/500  s
  • Ouverture : F/2.8 à F/16
  • ISO : 25 à 800
  • Autofocus : Non, visée télémétrique
  • Flash : externe, modèle dédié
  • Retardateur : Oui
  • Batterie : 2 x LR44

Photographies réalisées avec une pellicule Kodak ultramax 400

Construction / encombrement

En dehors du volet de construction qui est en plastique, le Olympus XA est habillé de métal. Un alliage résistant qui va aussi quelque peu jouer sur le poids. Pour revenir au volet, ce dernier comporte une petite zone striée qui permet de l’ouvrir avec une bonne prise. Elle est placée en haut, sur le rebord pour que l’index tombe directement dessus.

Sur le jeu des 7 erreurs entre le XA et le XA 2, on remarque vite que le réglage en façade diffère. Sur le premier, il permet, via un bouton poussoir, de choisir l’ouverture (la vitesse sera alors adaptée par l’appareil). Sur son successeur il sert à choisir la distance.

revue du olympus xa

Le bloc optique propose aussi son lot de réglages. L’indication de la valeur ISO du film passera juste en dessous. La petite poignée qui ressort a pour but de gérer la mise au point. Aussi, sa prise en main est intuitive, douce et précise. Pas de jeu, le montage est propre, c’est agréable.

revue du olympus xa

Notez qu’en plus de la gestion télémétrique, vous disposez en hauteur du blog optique, d’un rappel de la distance sélectionnée. Un outil utile pour ceux qui préfèrent jouer au jugé, comme votre serviteur.

revue du olympus xa

Le bas de l’appareil n’est pas présent que pour la mise en place de la pile LR44. Un petit levier permet de sélectionner le minuteur et le test d’alimentation. Mais le petit plus qui n’est pas présent sur le second, c’est la fonction backlight aidant pour les images à contre-jour.

revue du olympus xa

Le fameux trackpad !

Nom donné au déclencheur du Olympus, je dois dire ne pas vouloir le dénigrer. J’avais déjà pu l’apprécier avec l’Olympus XA2. Ce dernier est confortable, avec une surface assez large et un appui léger. En vitesse lente, il réduit considérablement les tremblements que l’on peut générer. Eh bien entendu, il est discret, un très léger “tac” qui est difficilement perceptible pour les passants.

revue du olympus xa

Optique

La formule optique d’Olympus est toujours une valeur sûre. Les optiques Zuiko produisent de belles images, d’autant plus chez les compacts ou les détails peuvent être moins précis. C’était lors de la revue du Olympus Pen  EE-2 que j’ai pu le comprendre. Je fus surpris des résultats pour un demi-format.

Alors c’est sans surprise que je vous dis être satisfait également du XA.

Rendu

revue du olympus xa
revue du olympus XA

Très peu perceptible dans la majorité des situations, il faut quand même noter que l’optique délivre un peu de vignettage. Ici, avec les conditions météo, c’est accentué.

revue du olympus XA

Le piqué des images est vraiment bon, pour une petite optique. Malheureusement, je dois compresser les photographies, afin de permettre un chargement plus rapide aux visiteurs avec une connexion modeste. Vous allez devoir me croire ;).

revue du olympus xa

Modes

L’Olympus XA propose un choix appréciable en la gestion à priorité ouverture des réglages. Ce qui apporte du sens au choix de la visée télémétrique. Forcément à f/2.8, la précision la plus efficace est recommandée. Et c’est de ce fait normal de ne plus le retrouver sur les modèles 2 et 3 qui sont zones focus. Moins précis, donc plus de risques d’avoir des ratés.

Viseur

On me l’aura vendu cette fameuse précision avec sa visée télémétrique. Mais alors je vais vous décevoir, je ne comprends pas. La zone de focus du télèmetre est logiquement petite au vue de la taille du viseur et je la trouve inconfortable. Ce n’est pourtant pas faute de tenter, mais finalement je bossais au jugé. Je ne dis pas qu’il n’est pas exploitable, simplement qu’il faut le vouloir.

revue du olympus xa

Comme toujours la fameuse zone de coïncidence du télémètre est jaune. Et comme souvent elle est peu lisible dans un contexte ou la lumière règne. D’ailleurs petit aparté, je me demande toujours pourquoi la concurrence n’aura pas suivi Rollei sur le XF 35, qui chez lui est bleue. Ce qui apporte une plus grande facilité de lecture dans les différentes conditions possibles.

Pour le reste un indicateur de la vitesse est présent sur la gauche. Une aiguille jonglera en fonction de la luminosité et votre choix d’ouverture.

revue du olympus xa

J’ai dans cet exemple tenté de faire le focus à la volée en suivant la passante. J’ai cru avoir bon, mais au final le résultat disait autre chose :(. Bien entendu, la technique pour éviter cela est simplement de pousser l’ouverture pour couvrir un large champ.

Découvrez la newsletter de la boutique et du blog

Recevez les nouvelles annonces de la boutique, 2 heures avant les réseaux sociaux ! Ainsi que les nouveaux articles du blog. L'ensemble, directement, dans votre boite mail

En Conclusion sur le Olympus XA

J’apprécie

  • Optique lumineuse (f/2.8)
  • Format ultra-compact
  • Rapide à dégainer
  • Construction solide
  • La qualité du 35 mm
  • Rapidité d’utilisation

Je regrette

  • La visée télémétrique inconfortable

Quelques alternatives

Trouver le Olympus XA sur eBay