On ne va pas se mentir, l’attention est souvent portée sur une poignée de modèles lors des recherches. Le plus souvent un compact avec une focale fixe, une ouverture lumineuse au minima à f/3.5 et une taille réduite. Pourtant dans cet océan de choix, il existe des appareils, plus ou moins éloignés de cela, mais qui ont des avantages sur d’autres aspects. Des argentiques aussi plus abordables, car souvents ignorés. Et vous auriez tord de croire qu’ils ne font pas bien le job. Les fabricants se sont livrés une guerre, dans une catégorie qui était trés en demande de la part du public.

Je profite donc d’en voir passer souvent via ma boutique, pour vous livrer une sélection des compacts argentiques abordables, avec un zoom !

Ricoh RZ-3000

Ricoh RZ 3000

Compact doté d’un zoom 38-130 mm, il ne saute pas au regard lorsqu’on le voit. Et pourtant ce dernier propose des atouts, en commençant par sa prise en main. Doté de 2 roues de sélections, il est rapide de faire son choix. D’autant que ces dernières sont rétroéclairées ! Un détail secondaire, pourtant appréciable dans les lieux sombres. Je vous rassure, l’allumage est temporaire, la batterie ne sera pas ponctionnée sans limites.

Ricoh RZ-3000

Le Ricoh RZ-3000 est aussi équipé de verres asphériques ! Un progrès technologique longtemps attribué au haut de gamme. Elles permettent de réduire les distorsions en grand-angle, du champ couvert. Couplé avec un Autofocus Multizone il assurera la mise au point sur le sujet le plus proche, même décentré !

Ricoh fera comme Fuji en intégrant un système qui va dérouler le film au chargement. Chaque fois qu’une photo est faite, la pellicule est rentrée dans le canister. Protégeant ainsi la prise en cas d’ouverture involontaire du dos.

Pour terminer il propose des modes portraits, actions, mode nuit, infini et j’en passe.

Canon Prima Zoom 65/76 AF

Canon Prima Zoom 76

Avant d’aller plus loin je précise que les Prima Zoom 65 et 76 rassemblent les mêmes intérêts, c’est pour cela que je regroupe les 2.

Je dois avouer ne pas l’avoir vu venir, mais c’est en le prenant en mains que j’ai compris, sa tenue est excellente. Tout est articulé pour pouvoir faire l’ensemble des opérations d’une main. Et cela est dû à sa roue dorsale qui tombe sous le pouce !

C’est donc pour un aspect particulier que je le cite aujourd’hui, mais ce dernier n’est pas à ignorer à mon sens. Pouvoir le sortir, le prendre en main rapidement, être stable et réactif. Le tout avec confort, c’est un bon point.

Canon Prima Zoom 76

Vous remarquerez également sur la roue qu’il y a la possibilité de l’allumer directement sans activation auto du flash. Une chose toujours pratique dans la rue. Et j’ajoute que son viseur est confortable, ce n’est pas pour autant un “bigfinder“, mais il fait largement le travail. Petite note, la version japonaise est la seule à avoir un mode panoramique en plus !

Olympus AZ-230 superzoom

10 compacts argentique sous les radars, olympus az-230

Ah Olympus, un maitre du secteur des compacts. La gamme Mju ou encore PEN… Pas de bol on ne va pas parler d’eux. Mais Des AZ ! Des appareils à classer dans les gros compacts qui tiennent bien en main. Et l’Olympus AZ-230 n’y fait pas défaut, avec sa poignée prononcée qui renferme un secret. Car il dispose d’une télécommande sous cette dernière qui permet de déclencher l’appareil à distance !

10 compacts argentique sous les radars, olympus az-230

Avec son allure passe partout, il renferme un zoom polyvalent 38-80 mm, avec des verres asphériques ! Il propose un mode “super macro” (0.4 m) qui réglera immédiatement l’optique pour cette utilisation. Aussi son viseur propose la correction dioptrique, pratique pour les porteurs de lunettes !

Pour finir avec ces fonctions de gestion du flash, close-up, spot, ou encore auto-zoom. Le Olympus s’avère à mon sens suffisamment armé pour qui aiment faire des portraits à la volée. On pourrait regretter le manque de gestion de l’ouverture. Mais pour débuter avec assistance, sans prise de tête, c’est un bon boitier école.

Pentax Zoom 105-R

10 compacts argentique sous les radars, pentax zoom 105r

On va aller encore plus loin dans la taille des point & shoot. Avec un Big Boï que j’aime bien. Restons honnête, il est pas franchement sexy dans la forme. Ce qui le rend abordable, loin des ténors. Pourtant ce bon pépère en propose des choses ! Il est bardé de modes.

Macro, super-macro, rafale, réduction des yeux rouges, gestion du flash, bulb, bulb synchro au flash, compensation d’exposition & multi-exposition sont de la partie ! De quoi assurer via son LCD rétroéclairé, une large polyvalence. Impression renforcée via son zoom 38-105 mm !

10 compacts argentique sous les radars, pentax zoom 105r

Je le vois comme un bon boitier pour qui aime expérimenté en multi-exposition. Vous avez de quoi varier les compositions, avec un argentique totalement automatique.

Minolta Riva Zoom 135 EX

10 compacts argentique sous les radars, minolta riva zoom 135 EX

Notre candidat suivant est un premium de la marque Minolta. La gamme Riva zoom EX est dans l’ensemble une belle série de compacts, avec une construction impeccable. Ils ne vont pas révolutionner le monde, mais ils font le job proprement. Et le Minolta riva zoom 135 EX est surement l’un des meilleurs. Son optique Asphérique avec 8 éléments, possède une belle réputation sur les résultats. En plus de cela il est accompagné d’un mode rafale, portrait, macro et multi-exposition ! De mon avis il a de plus un design magnifique et une bonne prise en main. Pour avoir eu diverses versions pour la boutique, je dois dire en retirer un avis positif.

Nikon LT zoom 120 ED

10 compacts argentique sous les radars, Nikon LT zoom 120 ED

Il fallait bien un Nikon dans la liste. Et quoi de mieux que mettre un compact possédant un zoom puissant de 38 – 120 mm, avec une fonction macro. L’ensemble dans un boitier petit ! C’est un bel effort technique que de réaliser cela. Si vous cherchez donc un argentique avec un zoom et simple à transporter, alors le Nikon LT zoom 120 est à envisager.

D’autant qu’il offre aussi un réglages dioptrique du viseur et aussi des verres asphériques ! Un appareil photo Point & Shoot simple à utiliser, avec tous les modes habituels (controle du flash, close-up, réduction des yeux rouges, timer…) et une construction impeccable.

Konica Z-UP 80 RC

Sélection des compacts argentiques, abordables, avec zoom. Konica-Z-Up 80 RC

On termine par un candidat qui va rejoindre la philosophie du Pentax zoom 105R, dans la volonté de faire un appareil qui propose beaucoup de modes. Sauf que le konica Z-UP 80 Rc va plus loin ! Je dirais même qu’il en fait un peu trop, certaines fonctions étant très situationnelles.

Sélection des compacts argentiques, abordables, avec zoom. Konica-Z-Up 80 RC

Nous nous retrouvons donc ici avec un appareil disposant d’un zoom 40-80 mm protégé par un volet. Le Konica Z-UP 80 RC dispose du décodage DX, un viseur avec réglage dioptrique, d’une télécommande pour la prise à distance et la gestion du flash. Bref, jusqu’ici du classique.

Maintenant lançons- nous dans la liste des fonctions à rallonge (je prends une grande respiration) :

  1. Mode rafale
  2. Compensation d’exposition IL +1.5
  3. Timer
  4. Impression de la date
  5. Rembobinage du film manuel (En + de l’auto)
  6. Mode Close-up
  7. Mode flash synchro-lente
  8. Mode flash de jour
  9. Mode Multi-exposition
  10. Mode Multi-exposition en continu
  11. Mode Time exposure (Bulb programmé jusqu’à 99h ! Prévu pour de la photo du ciel étoilé)
  12. Mode Interval Time (prend des photos en continu durant un interval défini par l’utilisateur)

Et la cerise Konica à prévu un bouton reset pour le retour au mode tout auto, si jamais une erreur devait se produire. En bref Il fait ce qu’il faut pour couvrir beaucoup de possibilités tout en restant dans l’assistance. Donc bien que son design ne soit pas le plus sexy du monde, vous avez ici un client de choix pour votre apprentissage et vous amuser.

Une petite mise au point pour conclure

Je sais bien que l’on veut tous un super appareil qui ouvre f/0,1 et avec une plage de vitesse allant de 99 secs à 1/10000 s. Mais il faut vous dire que dans le cadre d’un point & shoot tout automatique, ce n’est pas forcément pertinent.

Car même si vous avez votre superbe optique, et que vous êtes dans un lieu peu lumineux, vous risquez la désillusion. Et cela à cause d’une spécificité technique à laquelle on pense moins, les paliers de l’autofocus.

Lors de la prise de vues, le compact va jauger les réglages via sa cellule, et l’autofocus va lui estimer la distance par infrarouge le plus souvent. Une fois cela fait, automatiquement il prendra la valeur la plus proche programmée. Sauf que, souvent les compacts ont entre 3 et 5 paliers, qui correspondent à une valeur en mètres. Majoritairement c’est 1 m, 1,5 m, 3 m, infini (mais les exceptions sont légions, il faut vous renseigner).

Résultat à f/2.8, si le compact n’a pas un nombre important de paliers, vous risquez d’avoir un focus mal optimisé. Avec une profondeur de champ réduite, votre sujet sera flou !

Il est donc important de mettre une pellicule avec une valeur ISO plus forte, permettant à l’appareil de pousser ouverture et vitesse. Par conséquent avoir une focale de 35 mm ouvrant à f/1.7 aura peu d’impact pour un compact. D’autant plus si vous n’avez pas le contrôle de l’ouverture, comme c’est le cas par exemple pour le Olympus XA.

Surtout que certains programme automatique vont très vite choisir de faire appel au flash, sans forcément chercher à atteindre les limites de l’optique.

En bref, ne vous branlez pas sur cela pour cette catégorie. Je comprends l’envie si vous avez la possibilité de gérer l’ouverture. Mais pour un appareil d’appoint tout auto, que vous allez emmener partout, il vous faut surtout un film polyvalent.

close

📧 Découvrez la newsletter !

Réceptionnez les articles du blog. Et aussi, les futures annonces de la boutique, 2 heures avant les réseaux sociaux !