Mis sur le marché en 1978 le dernier né, à l’époque, de la série 35 doit se battre plus que jamais face à la concurrence. Rattrapé, il devait absolument se moderniser pour ne pas perdre sa place de leader sur le marché des compacts. C’est dans ce contexte que le Rollei 35 LED est arrivé. Si vous me suivez vous savez que j’ai testé sur ce blog son ainé le Rollei 35S, et comme à chaque fois que je le peux je ne vais pas me priver de faire la comparaison entre les deux.

revue du rollei 35 led

Du point de vue de la fiche technique

Bye bye aiguille, bonjour les LED

On va pas tourner autour du pot pendant 100 ans, si le Rollei utilise le terme LED c’est simplement car il a abandonné le système de mesure de l’exposition via une aiguille. En remplacement vous devrez prendre appui sur 3 LED dans le viseur (une pour la sous-exposition, une autre pour la bonne exposition, et une dernière pour la sur-exposition).

Un chamboulement dans l’ergonomie

Le changement précédent libérant de l’espace au dessus, on retrouve désormais le logement de la pile au centre, ainsi que la commande de sélection de l’asa (de 25 à 1600). Autre remplacement la disposition du compteur qui passe du bas vers le haut, ce qui avouons le est plus logique.

revue du rollei 35 led

Autre modification qui peut le plus perturbé, la disparition des roues de sélection en façade. La vitesse (de 30 s à 1/500 s + mode B) comme l’ouverture (de f/3,5 à f/22) sont désormais à régler directement sur la bague de l’objectif, comme c’est le cas souvent des télémétriques.

Le bouton pour le repliage est maintenant à coté de l’objectif de 40 mm et son viseur a migré de la gauche vers la droite. Pour terminer le bas du Rollei 35 LED contient toujours la manivelle de rebobinage, l’ouverture du capot et la griffe pour le flash.

revue du rollei 35 led

Notons que pour suivre la concurrence le boitier est plus léger pesant environ 260g.

Sur le terrain

Du classique…

Reprenant la même visée que sa lignée, on doit une nouvelle fois connaitre les distances pour le bon focus du boitier. Difficile donc de faire un bon focus avec une grande ouverture, si on a pas le compas dans l’œil. Mais vous le savez déjà une haute valeur en ISO et une petite ouverture peuvent corriger cela.

La mécanique reste également la même, je veux dire qu’il est impossible de replier l’objectif si l’appareil n’est pas armé. Un gain de temps appréciable sur un instant T pour la photo de rue, son terrain favori. Car c’est son point fort, petit avec un châssis robuste il se glisse facilement dans la poche intérieur d’un manteau (mais pas un jean). La discrétion de son déclencheur est un magnifique atout.

Encore une fois le chargement de la pellicule nécessite l’ouverture en 2 du compact. Méthode peu pratique dans le cas ou il faut recharger dans la rue sans pouvoir se poser. Heureusement c’est rarement le cas.

revue du rollei 35 led

…Aux petits plus

La chose que j’aime toujours retrouver sur un appareil photo c’est la présence d’un système de blocage du déclencheur, histoire de ne pas gâcher un cliché. Son compteur des vues au dessus évite à la tête en l’air que je suis, de mal gérer les photos qu’il peut rester sur le film.

La présence des LED donnant enfin une fonction plus poussée au viseur est efficace pour la gestion de l’exposition. Sur les précédents Rollei 35 il ne fallait pas oublier de regarder le capot. Bien entendu c’est pas une révolution, et ce n’était pas un réel problème avant, mais dans une société ou tout doit se faire rapidement, cette méthode est plus naturelle.

Je finirai juste sur une petite habitude que j’ai du (re)prendre. Le viseur contrairement, au Rollei 35S étant à droite je me suis mis plus d’une fois à regarder du mauvais œil…

Exemples

Réalisés avec une pellicule Dubblefilm Sunstroke. Merci à Kem d’avoir bravé la pluie pour assouvir ma soif de photographie.

revue du rollei 35 led

Rangé dans une poche intérieure il est rapide à déplier pour un portrait rapide au coin d’une rue.

revue du rollei 35 led

Moins pratique à mon sens, faire les réglages du Rollei 35 LED sur le petit objectif est peu optimisé, je regrette l’ancienne méthode.

revue du rollei 35 led

Shooting par temps pluvieux = mauvaise lumière et une ouverture agrandit. Doué comme je suis vous avez ici le bon exemple d’un mauvais focus sans indicateur. Le piqué en est impacté.

Mon opinion sur le Rollei 35 LED

Moins prestigieux que le modèle premier du nom, et avec une optique proposant une ouverture plus banal à f/3,5, le Rollei 35 LED propose l’avantage d’être moins cher et plus léger ! Ainsi la ou le modèle 35S est disponible sur Ebay entre 200 et 300 euros, le 35 LED se trouve entre 100 et 200 euros.

Une bonne porte d’entrée si vous voulez découvrir la marque et la série 35. Il propose en plus du à un âge plus modeste des avantages que ne possède pas ses prédécesseurs (légèreté, blocage du déclencheur etc).

Trouver le Rollei 35 LED sur Ebay