Minox et moi c’est une relation qui se développe doucement avec le temps. Au début j’étais peu fan du design de la gamme 35, mais en manipulant le Minox 35 PL pour la première fois j’ai pu apercevoir toute la qualité de cet ultra-compact. Puis plusieurs mois après j’ai eu la chance de me trouver un GT-E pour un super prix. Et à force de pratique le feeling fut croissant. Les 2 furent revendus pour financer d’autres boitiers. Mais j’ai finalement pris la décision de me trouver le Minox 35 GT pour la photographie de rue. Les 3 modèles étant assez similaires entre eux et ayant fait les revues du PL et du GT-E, je me contente aujourd’hui d’une revue express.

revue du minox 35 GT

La conception

Dans la chronologie le 35 GT est le 3ème de la lignée. Version boosté il propose une meilleure fiche technique que le PL parut pourtant l’année suivante. Comme toujours le déclencheur possède une couleur spécifique, ici jaune.

Toujours de plastique, l’ensemble est solide. Dans ma poche au gré de mes trajets il a su résister aux collisions de la rue.

La partie haute reprend la manivelle de rembobinage, la griffe flash, des switch pour le timer et le contre-jour, un bouton pour vérifier la batterie, et enfin le déclencheur et son compteur.

revue du minox 35 GT

Le dos minimaliste ne contient que le viseur central et le mécanisme d’armement qui comme à son habitude demande 2 tours pour un avancement complet de la pellicule.

revue du minox 35 GT

Le bas permettra l’ouverture et la fermeture du capot, la sélection de l’ASA (ici à 1600 max, mais il existe une variante allant à 800 ASA), la vis pour le trépied et le bouton de débrayage de la pellicule.

revue du minox 35 GT

Terminons par la façade qui reprend la fameuse trappe de protection et qui renferme l’objectif dont on parlera plus bas, la led du timer, le viseur et le logement de la pile. Comme souvent la batterie était à l’époque au mercure, il existe désormais une version alcaline qui fait parfaitement le café en la présence de la PX27A.

revue du minox 35 GT

L’Optique

Pourvu d’une focale fixe de 35 mm maison, le Color-Minotar à ouverture F/2,8 – F/16 se manipule avec précaution de par sa petite taille. Les 2 bagues proposent la gestion de la distance et de l’ouverture. Contrairement au petit frère GT-E le sujet du jour ne dispose pas d’un filtre UV intégré. Dernière information la mise au point minimale est de 0,9 m.

revue du minox 35 GT

Les modes de fonctionnement

Le Minox 35 GT dispose uniquement d’un mode à priorité diaphragme en plus des fonctions comme le retardateur et contre-jour. Vous pouvez contrôler la vitesse sélectionnée par le boitier directement dans le viseur sur la droite.

revue du minox 35 GT

En utilisation

Cela va un peu se répéter avec ce que j’ai déjà pu dire sur les précédents modèles de la gamme que j’ai eu dans les mains. Et pour cause l’expérience est quasi-similaire, si ce n’est que parfois la disposition des fonctions va changer d’emplacement d’une variante à une autre.

Dans la rue c’est un vrai ninja, son déclencheur est très silencieux et l’avancement manuel va vous éviter le bruit du moteur. L’armement en 2 fois est une manipulation que l’on prend vite en main, elle peut s’effectuer rapidement, la mécanique est solide.

Malgré la petite taille de l’appareil, le viseur est confortable, je dirais même plus qu’un Mju 2 en comparaison. Les informations sont rapidement visibles. Encore une fois ce n’est pas un télémétrique et vous aurez que la possibilité de faire la mise au point au jugé. Heureusement si vous êtes pas aficionados de cette pratique Minox a bien indiqué sur la bague la zone de netteté possible en fonction du choix de l’ouverture.

Pas de miracle une pellicule de 400 ou 800 ASA sera préférable afin de sélectionner l’ouverture la plus petite possible pour garantir la réussite.

revue du minox 35 GT

Petite feature toujours intéressante une fois l’appareil replié le déclencheur est bloqué, ce qui évitera bien des pertes.

D’ailleurs pour en revenir à l’ergonomie je précise que je peux mettre le Minox 35 GT dans ma poche avec son étui de transport. Certes ce n’est pas très confortable, mais c’est possible !

revue du minox 35 GT

Conclusion sur le Minox 35 GT

J’apprécie

  • Sa petite taille.
  • La discrétion de sa mécanique.
  • Son viseur confortable pour le format.

Je regrette

  • Pour être tatillon le fait qu’il aille pas jusqu’à 1/1000 s
Trouver le Minox 35 GT sur Ebay