Qu’est-ce que la “récap” ? C’est le petit billet en fin de mois qui vous permet d’accéder à un résumé des nouvelles sur le front de l’argentique. Cette sélection vous offre la possibilité de rester à jour sur l’évolution d’un domaine encore jugé comme à l’abandon.

This is the end !

Voilà pile un an que je maintiens la rubrique des récapitulatifs en fin de mois. Une idée que je compte arrêter aujourd’hui pour me consacrer à d’autres projets.

Néanmoins je vais continuer de surveiller cela ! Désormais je ferai le relai des nouveautés directement sur mon feed Twitter. J’ai fait, il y a peu, un nouveau profil plus personnel que celui servant à Benber’s deals.

Donc si vous voulez, il est possible de me suivre ici :

Me retrouver sur Twitter.

Yashica continue de remuer le couteau dans la plaie.

Depuis le rachat du nom “Yashica” par une obscure compagnie de Hong-Kong, les fans étaient en expectation. Et on peut dire qu’ils ont fait fort avec le projet Digifilm. Un raté amplement mérité qui jouait sur la corde sensible de l’argentique, mais pour un public ne sachant pas insérer une pellicule. L’objet était en tout point une arnaque, un appareil photo digne du jouet qu’on achèterait sur Wish. Vous pouvez en apprendre plus sur ce lien.

La mystérieuse société asiatique prend note de son échec et revient aux fondamentaux. En annonçant l’arrivée prochaine des films Yashica 400 et Yashica Golden 80s, la réaction des photographes n’a pas tardé. Encore une fois il y a des problèmes.

Yashica lance la campagne kickstarter absolute.

Primo il faut savoir que la marque Japonaise ne possède pas d’usine permettant la fabrication d’une pellicule. La version ainsi présentée est donc du rebrand, un film ou on a simplement changé l’étiquette.

Secundo malgré la mention 400 ASA de la première, les utilisateurs ont remarqué que le code DX était celui d’une version 200 ASA. La théorie mise en avant serait que ça soit une Kodak 200 Colorplus. De quoi douter encore une fois de la sincérité de la démarche.

Et c’est pas terminé ! Car la “Golden 80s” souffre aussi du même problème. Les internautes ont vite fait de rappeler qu’en réalité Yashica a fait un copier/coller d’un autre fabricant dans son annonce. Ainsi on découvre à force de fouiller que c’est Escura qui est derrière cela. Le post d’origine sur leur page facebook montre bien les mêmes photos, avec la même légende.

Ce n’est pas grave en soit. Seulement au lieu d’être transparent en annonçant le rachat du fabricant, Yashica décide de forcer une nouveauté qui ne l’est pas.

Yashica et Escura.

Depuis la découverte, la marque Escura a changé sa description, précisant que la pellicule porte désormais le nom de Yashica. Un cafouillage inutile si l’honnêteté était présente dès le début.  

Yashica et Escura.

Les dirigeants de Yashica n’aiment pas la photo, ils joueront avec le cadavre tant que ça pourra ramener de l’argent. D’autant plus avec le project “Absolute”, qui semble encore une fois être un rebrand d’appareils bas de gamme. Bref ignorez les.

UPDATE : Yashica sort de son chapeau une pellicule N&B 400 ASA, 24 poses. L’idée est de compléter l’offre pour sa campagne Kickstarter et surtout grappiller des dons en plus.

Lomography sort le Sprocket Rocket 2.0 Red édition…

Allez, revenons à un sujet un peu plus joyeux. Lomography annonce une nouvelle variante colorée du Sprocket Rocket. Désormais en version rouge, l’appareil photo est pour mémoire un 35 mm panoramique. En dehors d’un design remarqué, il propose de photographier en incluant la zone des perforations. Un argentique avec une feature peu exploitée, qui peut aussi faire de la multi-exposition. Un outil créatif et économique en somme qui cherche à séduire des utilisateurs amateurs.

Le lomography sprocket rocket est disponible à la vente.

En bref la version Red 2.0 diffère peu des précédentes, mais quand la recette marche pourquoi s’embêter. Si vous voulez en apprendre plus sur le Lomography Sprocket Rocket, sachez que j’ai rédigé une revue à son sujet juste ici.

…Et aussi le New Petzval 55mm f/1.7 MKII.

On quitte l’aspect bon marché du Sprocket Rocket pour la nouvelle optique haut de gamme de Lomography. Le New Petzval 55mm f/1.7 MKII (ce nom est beaucoup trop long) est un objectif qui joue joyeusement avec le bokeh. Orienté pour les portraits, il est conçu pour les appareils hybrides tel que les Sony E, Nikon Z & Canon RF. 

Encore une fois avec un look ouvertement vintage, le MKII Bokeh Control sera uniquement disponible en version Aluminium en Juillet. Il sera complété par la version Laiton et noire en Août pour le prix fixe de 450 euros.

La Kono Original Mirage débarque !

Première production depuis la séparation avec Dubblefilm, le fabricant KONO nous sort du chapeau le “mirage”. Toujours avec une sensibilité de 200 ASA et 24 poses, le film se développe en C41. L’argument commercial serait que la pellicule donne un résultat variable en fonction des conditions lumineuses. Tout un programme que vous pouvez découvrir sur le site du fabricant. 

la pellicule kono mirage débarque !
la pellicule kono mirage débarque !

Fujifilm augmente encore le prix des films…

Je pense qu’à ce stade le message est clair, ils ne veulent plus de nous. L’instantané c’est l’avenir (pour eux) sur ce segment. L’argument pour expliquer cette augmentation de 30% est une nouvelle fois le coût financier qui serait trop conséquent pour la firme. Mais rassurons nous, Fujifilm ne nous abandonne pas, non ! Pourquoi ? Et bien ils ont fait un beau site internet du nom de “I shoot Fujifilm” pour réaffirmer son rôle historique. Content ?

Polaroid commercialise une édition spéciale “Stranger Things” du One Step 2.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le teasing de cette annonce est un bon pétard mouillé. Une communication commerciale bien préparée, bien éparpillée qui aura lancée les rumeurs. Parmi les abonnés de mes comptes Instagram et Twitter on avait parié sur un nouveau Pola avec un format papier entre le format Portra et le I-type.

Mais finalement c’est uniquement une re-colorisation du OneStep 2 qui est annoncée. En collaboration avec la licence Stranger Things, Polaroid Originals propose un appareil rappelant la série. Je ne suis pas un aficionados du média donc je ne saurais vous dire si c’est une réussite.

Techniquement aucune modification, c’est le modèle classique. Mais histoire de ne pas laisser les clients sur leur faim, la marque instantané va aussi vendre des cartouches de films avec un contour rappelant des lieux clés de la série.

Du nouveau en moyen format, avec la CATLABS X FILM 80.

Ce n’est qu’un sentiment personnel, mais je constate que le moyen format a de plus en plus de succès en ce moment. Et voir l’arrivée d’un nouveau film sur le segment ne peut qu’être profitable. Ainsi c’est une pellicule 120mm N&B répondant au nom de CatLABS x FILM80 qui sort de terre.

Un rouleau flexible car son fabricant annonce qu’il est possible de passer de 50 à 800 ASA en le poussant. Chose rare ce n’est pas ici du rebrand. L’entreprise a fait le choix de prioriser le 120 qui sort en Mai, et ensuite le 35mm en 2020. Pour l’obtenir, direction le site de Catlabs.

L’appareil photo instantané ultime sort enfin, avec le Mint InstantKon RF70.

Le Mint InstantKon RF70 n’est pas une nouveauté, on en parle depuis Mars 2018. Néanmoins c’est désormais plus qu’une annonce puisque ce dernier est commercialisé. Alors pourquoi en parler, alors que des instantanés il y en a une armée ? C’est simple, le Instantkon RF70 est un appareil photo totalement manuel ! Chose rare dans un monde ou l’automatique est roi pour faire du Pola-like.

Prêt pour la fiche technique ? Ok ! Le Mint InstantKon RF70 utilise des films Instax Wide, il dispose d’une ouverture réglable de f/5.6 à f/22, d’un temps jonglant entre 1s à 1/500s, un mode Bulb poussant à 10 minutes, d’un objectif 93mm avec mise au point minimale à 0.75m, un flash et d’une prise pour un déclencheur externe. On respire un grand coup.

Vendu pour le prix d’un rein au marché noir, vous pourrez en bénéficier pour 800 euros.

AGFA vient appuyer le projet One Instant !

Voilà une initiative comme on aime ! Pour rappel, le projet One Instant est une initiative promettant le retour du Packfilm ! Format abandonné par Fujifilm et qui est, par exemple, compatible avec le Polaroid 180 Land.

La campagne Kickstarter est un succès, l’équipe de Florian Kaps a réussi à concevoir un prototype viable pour la production. La grosse étape restante étant la mise en production. Un gros chantier qui est désormais réalisable avec l’aide de AGFA ! Une équipe de production est en création et théoriquement les premières livraisons seront possibles en Juillet de cette année.

Une excellente nouvelle, tant on voit des projets via le crowdfunding échouer. Vous pouvez lire la note résumant la new, ici !

Agfa apporte son aide au projet One Instant.

Et pour terminer un petit teasing de la part de Fujifilm !

Pas grand chose à dire mais Fujifilm nous tease un nouveau boitier hybride. Même si on a juste un compte à rebours que vous pouvez admirer ici, nous pouvons déjà en apprendre plus sur la future annonce. Des leaks ont vu le jour sur le web et on peut se faire une vision assez précise de l’objet. Un instantané hybride répondant au doux nom de “Liplay”.

Si vous voulez en voir plus, sachez que le manuel a aussi fuité et vous pouvez donc faire le tour du propriétaire ici via le PDF. 

Fujifilm Instax tease une nouveauté.